Faire un bilan de compétences en fin d’année est devenu, avec le temps, une habitude pour moi. Je note mes nouvelles compétences acquises durant l’année. Je revois mes expériences professionnelles et personnelles ainsi que mes intérêts, mes capacités et mes limites. Je sélectionne aussi les éléments importants que je souhaite mettre en avant plan pour déterminer mes objectifs de la nouvelle année.

Il y a de cela près de 8 ans, la première fois que j’ai fait cette analyse, je ne me doutais pas que c’était ce qu’on appelle un bilan de compétences.

Le bilan de compétences, étant à la fois une analyse et une évaluation des compétences professionnelles et personnelles ainsi que des aptitudes d’une personne, est selon moi un outil que tout chef d’entreprise et entrepreneur en démarrage devrait considérer. Prendre un moment de réflexion pour mieux se connaître et déceler en vous vos compétences va vous permettre de mieux communiquer votre vision d’avenir et de mieux déléguer.

Cet article a été publié initialement sur Lesaffaires.com

Ce qui est magnifique, dans mon cas, c’est d’avoir le sentiment d’avoir accompli plusieurs objectifs sans nécessairement avoir tout planifié. À chaque fin d’année, je me sens prête à attaquer l’année suivante et je sais exactement où j’en suis et ce que je dois améliorer.

Alors, que retrouve-t-on exactement dans ce type de document ? À mon avis, que ce soit dans la vraie vie ou virtuellement, il est important avant tout de rester à l’écoute des commentaires de notre entourage personnel et professionnel durant toute l’année et d’avoir l’habitude de noter les critiques ou commentaires constructifs qui reviennent régulièrement.

Sans connaître le format original du bilan de compétences utilisé par des professionnels, je vous partage 7 questions parmi celles dont j’ai l’habitude de me poser naturellement chaque année et qui m’aident à réaliser ce document qui m’est fort utile. L’ordre des questions n’a pas d’importance.

Qu’ai-je appris sur moi cette année ?

Je note dans un premier temps tout ce que j’ai appris sur moi durant une année. Par exemple, il y a quelques années, je me suis rendue compte que j’avais plus de plaisir à créer et faire connaître un projet d’entreprise que de faire la gestion des tâches courantes de celle-ci. Ce constat m’a permis plus tard de me concentrer sur mes forces.

Qu’est-ce que je suis le plus fière d’avoir accompli cette année ?

Il s’agit ici d’énumérer nos plus grandes réussites. Pour un entrepreneur en démarrage, cela pourrait être le fait qu’il a réussi à se donner un salaire fixe durant toute une année et qu’il a même réussi à mettre un peu d’argent de côté.

Quelle est ma situation actuelle vs celle que je désire avoir pour la prochaine année.

Axée sur la façon de se comporter comme entrepreneur ou de diriger une entreprise, cette question permet de voir autrement ce que nous aimerions améliorer pour la prochaine année. Dans le cas d’un chef d’entrepreprise, il pourrait s’agir de prendre conscience de la perception qu’on a de lui, après avoir questionné les gens de son entourage ainsi que ses employés, et de voir comment il pourrait améliorer sa façon d’agir ou de faire si elle ne lui satisfait pas. Quant à l’entrepreneur en démarrage, il pourrait être question par exemple de revoir la façon dont il communique son offre de service, car on lui a souvent reproché qu’elle n’était pas claire. Il pourrait aussi être question qu’il désire faire grandir son entreprise et qu’il doit s’entourer d’une équipe pour le soutenir.

Quels sont mes objectifs d’ici 5 ans ?

Ici, il s’agit de noter sa vision des cinq prochaines années. Je le fais dans un premier temps de façon plus personnelle en y ajoutant ce que j’ai retenu sur ce que je désire pour la prochaine année et je complète en voyant à plus long terme ce que j’aimerais accomplir dans les années futures. Ensuite je fais le même exercice en me concentrant sur les projets dont je suis impliquée. Par exemple, un entrepreneur pourrait écrire comme objectif personnel de vouloir avoir un meilleur équilibre entre sa vie professionnelle et personnelle. Pour un des projets dont il est impliqué, il pourrait noter qu’il souhaite augmenter le nombre de partenariats.

Quelles sont mes forces et faiblesses ? et quelles sont les forces et faiblesses de mes projets ?

Il s’agit ici de l’analyse SWOT appliquée autant sur soi même que sur les projets dont nous sommes impliqués. Le fait de prendre le temps de s’arrêter pour voir ses forces, ses faiblesses, ses opportunités et les risques est très important .

Qu’est-ce que je retiens des applications bénévoles où je suis impliquée ?

Que ce soit dans un CA , un projet ou dans une autre activité bénévole, je crois qu’il est important de savoir ce que chaque implication nous apporte sur le plan personnel, professionnel et de savoir si elle a des retombées positives sur notre entreprise . Les éléments retenus permettront de voir si l’on doit ou pas continuer ces implications pour l’année à venir.

Quelles sont les tâches que j’ai accomplies durant l’année ?

Pour un entrepreneur en démarrage , une analyse des tâches à accomplir dans son entreprise lui fait prendre conscience de ce qu’il pourrait déléguer dans l’avenir . En notant les tâches, il peut également tracer un profil des emplois à offrir pour faire fonctionner son entreprise et ainsi avoir une meilleure idée des types d’employés avec qui il aimerait travailler.

Que faire après avoir réalisé cette analyse ? En ce qui me concerne, je la partage avec mon entourage professionnel et personnel , des personnes de confiance. Je reçois des commentaires très constructifs qui me permettent d’être plus réaliste avec certains objectifs à court terme avant d’entreprendre mes objectifs à long terme parce que j’ai souvent tendance à trop voir à long terme.

Voici, d’ailleurs, les résumés de mes bilans :

3 réflexions qui m’ont fait avancer en 2013

3 réflexions qui m’ont fait avancer en 2014

3 réflexions qui m’ont fait avancer en 2015