Capteur de rêve

Jeune, j’aimais gérer des projets et j’aimais apprendre, mais je n’avais jamais pensé être une entrepreneure dans l’âme. Je n’avais jamais réalisé que c’est grâce à ces qualités que j’ai pu avancer aussi rapidement dans mon cheminement professionnel. Mes premiers mentors m’ont appris à développer ces qualités.

Je les ai connus par Academos, un site Internet qui permet de développer des relations avec des travailleurs d’un domaine professionnel qui nous intéresse. Ensuite, je les ai rencontrés en personne. Ce sont des perles rares qui croient en moi.

Un de mes mentors a été un graphiste qui a su me guider dans le réseau professionnel et me conseiller sur l’orientation de ma carrière. Il y a deux ans, c’est lui qui m’a incitée à me lancer en affaires.

Il y a eu aussi un entrepreneur forestier qui, ayant mis sur pied sa propre entreprise, m’a guidée dans mes démarches administratives, pour mon plan d’affaires, et m’a orientée vers de bonnes ressources. Mes mentors m’ont permis de comprendre de ne jamais avoir peur de contacter la personne la plus susceptible de répondre à mes besoins.

À titre de jeune entrepreneure, je dois me rappeler que la plupart des gens d’affaires aguerris ont tendance à faire preuve de générosité, d’empathie et de simplicité lorsqu’il s’agit de partager leurs connaissances et de prodiguer de précieux conseils aux jeunes entrepreneurs dynamiques. Je peux alors discuter avec eux librement et exprimer mes besoins en toute confiance.

Le mentor idéal

Un bon mentor, me permet de demeurer optimiste et d’adopter une attitude positive. Plusieurs de mes mentors ont une façon toute personnelle de me faire voir les choses différemment devant les obstacles rencontrés.

Au-delà de ma première impression, je suis invitée à juger si la situation serait différente si je cherchais une solution plutôt que de m’attarder à ne voir que l’embûche. Cette façon de voir me permet de réagir positivement et d’éviter que la situation ne s’aggrave.

Le mentor idéal m’oblige à voir la réalité en face. Mes mentors m’assurent que, des erreurs, j’en ferai comme ils en ont fait. L’expérience s’acquiert en apprenant de ses erreurs!

Ce mentor me fait accepter le risque comme une réalité de tous les jours et avec laquelle je devrai vivre en tant qu’entrepreneure. Il m’évite également de paniquer à la première difficulté et il m’encourage à adopter de belles valeurs, comme l’honnêteté.

Rêver en couleurs?

Il m’arrive d’être démotivée par des personnes prétendant que je rêve en couleurs, incapables de reconnaître mes capacités d’entrepreneure et refusant d’accepter mon choix d’entrepreneure. Les bons mots d’un mentor me permettent alors de remettre les pendules à l’heure, c’est-à-dire de m’encourager et de me stimuler.

J’ai eu la chance d’être soutenue par des mentors passionnés qui ont fait toute la différence dans ma vie! Le cybermentorat est en grande partie responsable de mes rencontres avec eux. J’ai eu accès à des mentors spécialisés qui habitaient loin de chez moi. Si vous cherchez un mentor, tentez l’expérience.

Je profite de cette occasion pour remercier tous mes mentors!

Cet article a été publié dans le Journal « Reflet de Société » Vol 15-2, Décembre 2006

RECEVEZ MON CONTENU EXCLUSIF

Plus de 2500 entrepreneurs se sont abonnés à mon infolettre. Faites comme eux et recevez des réflexions et nouvelles exclusives concernant l'avancement de mes projets. Inscrivez-vous maintenant !