Je rencontre souvent des entrepreneurs en démarrage qui me demandent comment aller chercher l’attention des blogueurs ou des journalistes afin de faire parler d’eux, de leurs produits ou de leurs entreprises dans les médias. Il existe évidemment plusieurs façons d’y parvenir. Vous devez aussi être patient. Voici, en fonction de mes propres expériences, quelques pistes pour vous aider.

Suivre les journalistes de votre secteur d’activité

Plusieurs journalistes se retrouvent sur les médias sociaux. Et ils sont souvent à la recherche d’histoires. En suivant ceux qui sont dans votre domaine d’activité, vous pourrez repérer leur appel à la recherche de témoignages et leur répondre rapidement. Vous pouvez aussi leur envoyer un courriel après avoir lu un de leurs articles. Qui sait ?  Peut-être qu’ils penseront à vous la prochaine fois qu’ils auront besoin d’un avis ou témoignage sur un sujet en lien avec votre expertise.

De plus, vous gagnez à être cohérent dans vos propos sur le Web, car il est possible que ce soit eux qui vous contactent. Pour ma part, c’est ce qui s’est produit en 2013. Une journaliste qui me suivait depuis un bon moment sur Twitter m’a proposé de la rencontrer pour une entrevue qui a été publiée dans le Journal de Québec.

Kim Aucair Journal de Quebec

Participer à des concours

Il existe plusieurs concours qui offrent comme prix de la visibilité dans différents médias. Malgré, que pour certains la procédure d’inscription soit longue, il peut être intéressant pour vous d’y participer. J’ai, pour ma part, été parmi les finalistes du concours Créateurs d’avenir – Le top 25 de la relève au Québec, organisé par Les Affaires en 2012. Cela m’a permis d’avoir par la suite différentes interventions au sujet de mon parcours entrepreneurial à la radio, dans les journaux et sur le Web.

Lancer des projets spéciaux

Un projet spécial pour moi est un projet qui vise à faire parler de mes entreprises ou de moi pendant une courte période de temps.  Je m’assure toutefois que ce projet intéresse autant mes clients que les gens qui me suivent. À titre d’exemple, en 2013,  j’ai réalisé, en collaboration avec Influide, une infographie. Ce projet visait à connaître le comportement des entrepreneurs et chefs d’entreprises sur les médias sociaux. Après sa publication, elle a été citée dans plusieurs médias. Une vidéo, un ebook, le lancement d’une série d’événements peuvent faire le même effet.

Envoyer un communiqué de presse

Vous pouvez aussi envoyer un communiqué de presse directement à un blogueur, un journaliste ou encore par l’entremise de la section contact d’un journal que vous avez ciblé.  Assurez-vous toutefois que votre nouvelle soit intéressante et que le sujet ne porte pas seulement sur la présentation d’un nouveau site Web. J’ai fait cette erreur par le passé et ce n’était pas une bonne idée.  Pour avoir plus de chance de faire parler de vous, vous devez avoir une approche personnalisée et leur présenter du concret. Enfin, pour capter l’attention, le message de votre communiqué de presse doit allé directement au but: Qui, quoi, comment, pourquoi.

Créer une campagne en faisant appel à des personnes influentes sur le Web

Que ce soit sur un blogue, Twitter, Facebook, Youtube, Linkedin, etc, il existe plusieurs personnes sur le Web qui ont une forte présence auprès de votre clientèle cible. Demandez-leur de tester, par exemple, un de vos produits. Sachez, toutefois, qu’il est possible que certaines d’entre elles vous demandent d’être rémunérées, car il s’agit de leur gagne-pain. Lorsque vous les approchez, communiquez-leur vos exigences, mais n’en demandez pas trop pour leur laisser une certaine flexibilité dans leurs écrits. En procédant ainsi, si elles ne sont pas intéressées, elles vous le diront. Le truc, pour augmenter vos chances qu’elles acceptent, est de bien se renseigner à leur sujet et d’avoir, encore là, une approche personnalisée.

Je vous invite à lire aussi :

Comment travailler avec les blogueurs

Comment faire connaître votre boutique en ligne

Voilà :)

À vous la parole maintenant. Je suis curieuse de connaître votre expérience sur le sujet. Qu’est-ce qui a le mieux fonctionné pour faire parler de vous ou de votre entreprise dans les médias ?

A+

RECEVEZ MON CONTENU EXCLUSIF

Plus de 2500 entrepreneurs se sont abonnés à mon infolettre. Faites comme eux et recevez des réflexions et nouvelles exclusives concernant l'avancement de mes projets. Inscrivez-vous maintenant !



  • Jean-Marc Roussel

    Bonjour Mme Auclair,
    Votre article tombe à point car je suis actuellement à la recherche de l’attention d’un journaliste/bloggeur pour faire parler du métier de ma conjointe, restauratrice de meuble ancien. Comme vous le mentionnez si bien dans votre article, j’ai cogné à plusieurs portes en envoyant des communiqués de presse aux journaux locaux, Radio-Canada, Quebecor, Gazette des femmes, Premières en affaires et des chroniqueurs indépendants, sans succès. Les concours ont aussi fait parti de la liste, de même que le fait d’aborder mon communiqué sous différents angles comme les métiers non traditionnels, les femmes entrepreneures, les coupures de subvention pour les entreprises en démarrage, etc. Bref, il faut s’armer de beaucoup de patience et ne pas abandonner!! Merci pour vos conseils!!

  • Lydia T

    Hello Kim! Merci pour ce bon article! Pour ma part je venait tout juste de débuter mon nouveau blogue et une page Facebook très populaire que je suivait à ce moment publiait le même genre d’articles que moi. J’ai tout simplement tentée ma chance en leurs envoyant un email, avec quelques exemples d’articles, qui leurs proposait de devenir l’une de leurs collaboratrice. Je ne demandais pas de rémunération mais en échange il y avait un lien à chaque fin d’articles qui envoyait les lecteurs à mon blogue. Ils ont accepté et j’ai pu gagner plusieurs lecteurs qui étaient au départ hors de ma portée!!

  • http://www.kimauclair.ca/blog Kim Auclair

    Je suis très contente d’avoir de tes nouvelles Lydia. C’est un début à tout :) » Reviens moi si tu as des questions. Ça m’inspire pour des articles.

  • Daniel

    C’est effectivement un bon défi que d’attirer les médias. C’est une chose que nous aimerions améliorer de notre côté, car on gagnerait tellement à être connu et exposé. J’ajouterais qu’un mauvais timing peut coûter cher. Par exemple, je me souviens que le lancement du dernier Carnaval de Québec avait drôlement été eclipsé par l’attentat du Charlie Hebdo…