Le couchsurfing : retour sur ma première expérience

Lors que j’ai commencé à parler de mon intérêt à faire un premier voyage solo dans mon entourage, on m’a parlé du couchsurfing qui consiste à dormir gratuitement chez des habitants que nous ne connaissons pas.

Plus précisément, le mot « couch » fait référence au divan. Que ce soit pour un petit ou long voyage, le principe est de voyager en dormant de canapé en canapé dans de nombreuses villes partout dans le monde. C’est très pratique lorsqu’on souhaite vivre des expériences uniques en rencontrant de nouvelles personnes.

En ce qui me concerne toutefois, je dois vous avouer qu’au début le concept en tant que tel ne me plaisait pas. Et en toute franchise, j’avais peur. Par contre, après maintes réflexions, je me suis dit que pour vivre pleinement mon premier voyage solo, je n’avais pas le choix de faire cette expérience.

Ma première utilisation du couchsurfing fût pour mon séjour à Londres.  J’ai utilisé le site Web www.couchsurfing.com qui est fait spécialement pour trouver des personnes prêtes à vous accueillir chez elles.

couchsurfing site

Dans un premier temps, il suffit remplir votre profil. J’ai, personnellement, fait valider le mien pour avoir plus de crédibilité auprès de mes futurs hôtes. Et comme c’était important pour moi de faire bonne impression, j’ai aussi lu quelques conseils de blogueuses qui avaient de l’expérience avec ce type de site Web afin d’améliorer ma façon de les approcher. Puis, ensuite je me suis mis à rechercher en fonction de critères précis. Je voulais, par exemple, coucher chez une personne qui pourrait me faire visiter Londres à sa façon et par le fait même qui avait, ou presque, mon âge. Mon défi était surtout de trouver une personne disponible la semaine et qui parle un peu en français, car je ne suis pas bilingue.

Les premières recherches n’étaient pas concluantes. Je n’ai pas obtenu de réponses des gens que je contactais. J’ai compris, en cours de route, qu’il était préférable de porter attention à la date de la dernière connexion des hôtes sur le site Web www.couchsurfing.com pour augmenter mes chances de réussites. En effet, vous constaterez rapidement que plusieurs ne mettent pas à jour leur fiche. Je suis tombée, par exemple, sur des personnes qui n’habitaient même plus Londres. Le temps avançait et je commençais à penser à un plan B, car j’étais à la dernière minute.

Par chance, pour ma première nuit,  j’ai trouvé une personne pour m’héberger et ça s’est vraiment bien passé. Elle m’a fait découvrir le quartier Camden Town que j’ai adoré pour son ambiance marginale, punk et gothique. Cela faisait très différent de ce que j’ai l’habitude de voir. C’est d’ailleurs un endroit super pour bien manger pour pas cher chez différents kiosques qui offrent des spécialités gastronomiques du monde entier.

Couchsurfing voyage

Grâce à nos discussions, j’ai compris rapidement que les gens inscrits sur ce site Web étaient  en grande partie des passionnés du voyage qui voyagent un peu partout dans le monde, ouverts d’esprit et intéressés à se bâtir un bon réseau de contacts, mais surtout apprendre des différentes cultures. Cela m’a beaucoup allumée. Toutefois, j’ai compris qu’il faut être quand même prudent. Elle m’a expliqué, par exemple, qu’elle prenait soin de bien regarder les profils des personnes avant de les accepter. Elle veut accueillir des gens qu’elle aimerait vraiment rencontrer.

Ensuite, puisqu’elle devait quitter pour l’école, j’ai repris la route pour me rendre à mon deuxième appartement que j’ai trouvé en dehors du site Web couchsurfing.com grâce à une connaissance sur Facebook. Elle m’avait, plus précisément recommandée à une de ses amies. Comme cette dernière travaillait le jour, j’ai dû me débrouiller autrement pour visiter Londres tout en me gardant un moment avec elle en soirée pour jaser de tout et de rien. Puis un soir j’avais le goût de sortir. Je savais toutefois qu’elle travaillait tôt le lendemain matin alors ce n’était pas possible pour elle de m’accompagner. J’ai donc utilisé à nouveau le site Web couchsurfing.com pour contacter une personne qui ne pouvait pas m’héberger, mais qui m’avait proposé d’aller la rejoindre avec ses amis à un endroit pas très loin d’où j’étais hébergée. Ce fut de belles rencontres.

Enfin, bien que le couchsurfing soit gratuit, j’ai compris que les hôtes s’attendent à des choses en retour. Ils veulent d’abord échanger avec vous pour en apprendre plus à votre sujet et même sur ce que vous faites dans la vie. Ils demandent aussi de s’adapter à leur mode de vie. Certains vous laisseront les clés de leurs appartements et d’autres préféreront que vous vous adaptiez autrement à leurs heures d’arrivée et de départ. Tout comme certains vous demanderont de participer aux tâches ménagères. Ce qui est tout à fait normal. Je me rappelle, par exemple, d’une expérience que j’ai eue à Paris. Au retour de mon premier voyage solo, la personne qui m’avait hébergée a pris la peine de me contacter pour me demander si j’avais apprécié mon séjour chez elle. Elle avait trouvé que j’avais l’air préoccupée et m’a confié qu’elle aura aimé jaser plus avec moi. Je lui ai répondu rapidement que le travail me stressait un peu durant la période où j’étais avec elle. Je me suis excusée et nous nous sommes appelées sur Skype la semaine suivante. Cette occasion nous a permis de nous connaitre davantage et nous sommes restés en contact sur les réseaux sociaux puisqu’il est dans ses plans de venir un jour à Québec.

À vous la parole maintenant. J’aimerais connaître votre première expérience avec le couchsurfing.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Kim Auclair

Salut! Moi c'est Kim
Mon talent et mon travail est d’aider les entrepreneurs et travailleurs autonomes à se faire connaître dans les médias et multiplier les opportunités d’affaires. En savoir plus sur moi



Travailler avec Kim Auclair