4 leçons que je retiens de la fermeture de Target Canada

La fermeture du Target au Canada a fait l’objet de plusieurs analyses dans les médias. Les gestionnaires derrière l’entreprise ont commis des erreurs dans cette aventure de courte durée. Je me suis inspirée de ce cas pour vous partager les leçons que j’en retiens.

Il faut bien connaître les attentes des consommateurs du marché convoité avant de le percer

D’après moi, les dirigeants de Target n’ont pas pris le temps de bien se renseigner sur les attentes des consommateurs canadiens afin de s’assurer de répondre à leurs besoins. Ils ont voulu aller trop vite .

Trouver ce qui vous différencie de vos concurrents est important

Target est arrivé au Canada alors qu’il y avait déjà de grands joueurs bien implantés comme WalMart. Contrairement aux États-Unis, l’entreprise n’est pas parvenue à se distinguer de ses concurrents. Notamment à cause des prix qui étaient plus élevés et l’inventaire qui était différent des États-Unis.

Ce n’est pas le marketing qui va changer la perception de votre entreprise

C’est connu, le marketing peut créer des attentes très élevées. Lors de l’arrivée de Target au Canada, je me rappelle d’avoir été séduite par l’image de marque dans l’ensemble. J’aI été attirée d’y aller rapidement dès leur entrée à Québec. Dès lors de ma première visite,  je n’ai pas remarqué de grandes différences avec leurs concurrents. En tant que consommatrice, j’y suis retournée à quelques reprises et j’ai délaissé par la suite.

L’expérience client est ce qui a de plus important

Aujourd’hui, il est très important d’être présent là où se trouvent les consommateurs. Même s’ils n’achètent pas toujours en ligne, ils visitent les sites Web avant de faire un achat ou pour avoir une idée des produits disponibles. Dans le cas de Target Canada, le site Web n’était pas à point comme celui des États-Unis. Il n’offrait pas la même expérience en ligne. Ils auraient dû prendre le temps d’adapter leur site web comme celui des États-Unis.

À vous la parole maintenant. Est-ce que vous ajouteriez d’autres leçons à retenir de la fermeture du Target Canada ?

A+

3 Commentaires

  1. Caroline Gallant

    Leur nom anglophone. .. à mon avis c’est la seule chose que je leur reproche… car sincèrement au début j’étais septique, mais je commençait à m’y faire. Et entre vous et moi leur politique Rh était très efficace, j’ai rarement vu les commerces de détail offrir des assurances collectives à l’embauche, une conciliation travail-famille relativement correct. À ceux qui croient que les anciens employés du Zeller n’était pas respecté dans les processus d’embauche, je repondrai qu’ils ont tords car plusieurs bons employés ont été réengagés et ont eut l’opportunité de gravirent les échelons s’ils étaient bons 🙂

    Réponse
  2. Ian-Patrick Thibault

    Ce qui me vient à l’esprit, c’est qu’ils auraient peut-être dû ouvrir un premier magasin et tester le concept au Canada. Culture différente donc marché différent donc période d’adaptation à prévoir… Ça aurait permis de s’adapter à moindre coûts et, par la suite, d’ouvrir d’autres magasins…

    Réponse
  3. Christerline

    Une des choses que les compagnies étrangères surtout américaines doivent apprendre c’est que les consommateurs canadiens sont différents. Ils ont voulu faire grand trop vote et ont été impatient. Même Wal Mart en Allemagne se sont donnés plus de temps. Comment être rentable aprés seulement deux ans et dépensés tant d’argent pour de nouveaux magasins. Je sais que même Wal Mart a eu dea difficultés les dernières ayant travaillée pour eux. De même que c’était évident à causes des tarifs douaniers nous n’aurions jamais pu avoir les mêmes prix que au sud de la frontière mais le double du prix ridicule. Selon des articles que j’ai les hauts dirigeants étaient au courant des problèmes d’approvisionnement mais ont en fait fi. La première impression est clé depuis que j’y suis allée une seule fois et jamais retournée même pour les marques exclusives. Pour finir, une si grande entreprise sans site commerciale. Impensable. Je me désole pour ces 17 000 employés

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Kim Auclair

Salut! Moi c'est Kim
Mon talent et mon travail est d’aider les entrepreneurs et travailleurs autonomes à se faire connaître dans les médias et multiplier les opportunités d’affaires. En savoir plus sur moi



Travailler avec Kim Auclair