Êtes-vous en contrôle de vos projets ?

Durant les deux dernières années, j’ai pris plusieurs décisions importantes. J’ai d’abord choisi de quitter plusieurs implications bénévoles. Je me suis ensuite désabonnée de toute organisation offrant un membership. Puis j’ai décidé de dire non plus souvent. Surtout pour les rencontres «exploratoires».

Ces décisions ont été prises dans le but de me concentrer sur le développement de Niviti et de MacQuébec.

Pour Niviti, il s’agit de m’assurer que toutes mes actions sur le Web ou en personne soient plus concluantes pour les bénéfices de mon entreprise. Pour MacQuébec, mon défi est de créer un modèle d’affaires et de développer l’offre de services.

Note : Cet article a été publié initialement sur Lesaffaires.com

Ces décisions m’ont vite fait réaliser que tout devenait plus clair sur ma mission d’entreprise lorsque je suis en plein contrôle de mes projets.

Lorsque je parle de contrôle, c’est d’être en mesure de savoir ce qu’on fait et pourquoi on le fait. Trop souvent, à mon avis, les entrepreneurs en démarrage appliquent ce qu’on leur dit de faire pour développer leur entreprise sans nécessairement savoir pourquoi. Ils ne prennent pas le temps d’évaluer ces décisions en fonction de leurs ambitions et de leurs valeurs initiales. Ce qui m’amène à dire que les premières années de démarrage d’une entreprise devraient toujours, selon moi, être axées sur le développement de l’entrepreneur et de l’entreprise en tant que tel. Par développement, j’entends à savoir qui vous êtes en tant qu’entrepreneur pour créer votre propre histoire et vos propres outils qui vous permettront de vous distinguer et d’ajouter de la valeur à vos projets. J’entends aussi le fait de savoir pourquoi vous faites ce vous faites dans votre entreprise.

Beaucoup de changements sont survenus suite à ces décisions, dont celui d’assumer mon rôle de présidente plus en profondeur. Celà m’a permis aussi d’avoir du temps pour suivre un petite formation de deux jours sur le leadership qui m’est très utile dans mes fonctions et de voir à suivre d’autres formations en fonction de mes besoins. Je porte maintenant un chapeau plus grand pour MacQuébec. J’ai le sentiment d’avoir une destination plus précise de où je veux aller avec mes projets, mais surtout comment je vais y parvenir. Tout comme dans Niviti, je suis dans une zone que je n’ai jamais été auparavant. Je développe, entre autres, des compétences en gestion d’entreprise et d’équipe.

Peut-être que je vais décider plus tard de revenir à certaines implications que j’ai quittées, mais je trouve que pour le moment il s’agit d’une très bonne décision.

J’aimerais savoir si vous vous considérez en contrôle de vos projets. Ou encore… à quel moment avez-vous senti que vous l’étiez vraiment ?

3 Commentaires

  1. Marc-André Lanciault

    Dans mon cas, j’ai commencé à être en contrôle quand ma mission est devenue claire: aider les entreprise à développer une culture du bonheur. Une fois que le focus est clairement établie, les décisions se prennent beaucoup plus facilement. Dire non devient facile. Quitter les projets qui ne me rapprochent pas de mon but devient aussi plus facile.

    J’ajouterais donc à ton excellent article, que, bien qu’il faut effectivement se poser plus de question et comprendre les impacts de ce que l’on fait, il faut aussi avoir brosser un portrait « crystal clear » de sa destination. Plus la destination est claire, plus on aura de focus, plus les décisions seront faciles, plus on se rapprochera de notre but.

    Bonne journée Kim !

    Réponse
    • Kim Auclair

      Merci à toi Marc-André. J’ai vu effectivement plusieurs changements dans les derniers mois dans ton entreprise. On voit une belle progression. Tu a franchi une étape que je n’ai pas encore réussie. Je prends de ce moment de pose sur certains projets pour réfléchir à tout ça 🙂 Bonne semaine à toi aussi.

      Réponse
  2. Lyne Chartier

    Bon matin Kim,
    2013 est une année de très grandes décisions pour moi et mon entreprise et tout est en route, pour je puisses prendre le total contrôle de mes projets.
    Je viens de donner ma démission comme administratrice à la Chambre de commerce de Saint-Eustache (je siégeais sur 5 comités) et j’ai délaissé pour les 18 prochains mois tout le bénévolat pour me consacrer uniquement à mon entreprise. Je commence déjà à ressentir les effets d’avoir cette grande liberté de mon agenda et de mon temps.
    Au cours des quatre dernières années, j’ai fait beaucoup de bénévolat et de réseautage pour me faire un réseau et faire connaître mon travail et à ce sujet, je dirais mission accomplie et même que maintenant le réseautage est beaucoup plus structuré dans mes choix tout comme mes rencontres avec de futurs partenaires d’affaires. Je ne me déplace plus pour un rien !!
    J’essaie aussi souvent que je peux… sortir de ma zone de confort puisque le succès est dans cette zone, mais ce n’est pas toujours facile et plus on essaie plus cela devient facile.
    Voilà, un beau succès pour le futur pour Crédit-bail LC
    Bonne journée à toi Kim et bon succès dans tes projets
    Lyne 😉

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Kim Auclair

Salut! Moi c'est Kim
Mon talent et mon travail est d’aider les entrepreneurs et travailleurs autonomes à se faire connaître dans les médias et multiplier les opportunités d’affaires. En savoir plus sur moi



Travailler avec Kim Auclair