Web2day 2016 : Retour sur une expérience inoubliable

Le 16 juin dernier, je donnais ma première conférence à l’étranger à l’occasion du Web2day qui avait lieu à Nantes, en France. J’y étais grâce à une mission commerciale à Namur et à Nantes organisée par Québec Numérique du 11 au 18 juin pour laquelle j’ai obtenu une bourse des Offices jeunesse internationaux du Québec.

Retour sur une expérience inoubliable

La mission

Même si elle était très bien organisée, la mission commerciale était tout un défi pour moi qui n’est pas une fille de « gang ». Je dois toutefois avouer que j’ai vraiment adoré toutes les personnes qui prenaient part à cette aventure. En effet, chaque participant apportait une petite touche personnelle qui se reflétait au dynamisme du groupe. Nous communiquions beaucoup par Facebook pour nous tenir au courant de nos déplacements et très souvent, on se laissait aller…. Ce qui se résumait souvent à de nombreux fous rires.

Namur ( Belgique )

Notre visite à Namur fut brève, mais très enrichissante. Nous avons été accueillis à l’hôtel Les Tanneurs et avons eu droit à une visite guidée du Directeur Exécutif de Namur-Europe-Wallonie et même à un dîner dans son bureau.

Hotel les tanneurs Namur

À l’Hôtel Les Tanneurs

Chambre à l'Hôtel des Tanneurs, à Namur

Ma chambre à l’Hôtel des Tanneurs, à Namur

En plus de réseauter entre entrepreneurs provenant de la Wallonie, nous avons visité des entreprises dont Hungry Minds et le Fablab du TRAKK, un endroit ouvert au public qui permet aux individus de s’initier aux techniques de création d’objets, de lancer des petits projets, des prototypes. Cette rencontre m’a permis de constater rapidement qu’il y avait un lien fort entre les différents acteurs du milieu et que plusieurs projets succès ont été créés dans un esprit de collaboration. Je pense ici au festival du KIKK, que j’ai découvert.

Un aperçu des bureaux de Hungry Minds à Namur

Un aperçu des bureaux de Hungry Minds à Namur

Réseautage à Namur

Réseautage à Namur

Trakk Namur

Visite du Trakk à Namur

Ce qui m’a aussi beaucoup charmée, c’est la relation dynamique entretenue entre  Namur et la ville de Québec. On y retrouve, entre autres, une oeuvre d’art qui a été offerte par la ville de Québec en 2015 afin de souligner le 15e anniversaire du jumelage Québec-Namur. Cette oeuvre d’art se retrouve sur l’édifice de la Place de Québec, située au cœur du quartier patrimonial de Namur.

Visite à Namur

Namur

Visite Namur

Namur

Namur

Le village Provençal, à Namur

Place de Quebec, à Namur

Place de Quebec, à Namur

Nantes et le Web2day ( France )

Dès notre arrivée à Nantes le 14 juin, nous avons visité plusieurs entreprises, dont BeApp, Startup Palace ( super endroit en passant ) et iAdvize. Notre hébergement était en plein centre-ville à l’hotel Pommeraye. Nous avons aussi participé à un atelier “Femmes du Numérique” avec l’équipe Femmes Alpha à la Cantine numérique ( un autre magnifique endroit ) qui ont profité de cette occasion pour annoncer un premier partenariat à l’international et la journée s’est terminée avec un cocktail.

Pré-lancement du Web2day à la Cantine Numérique

Pré-lancement du Web2day à la Cantine Numérique

Pré-lancement du Web2day à la Cantine Numérique

À la Cantine Numérique

L’Hôtel Pommeraye est situé au centre ville de Nantes, au coeur du quartier Graslin et de ses rues piétonnes, à quelques mètres du Passage Pommeraye.

L’Hôtel Pommeraye est situé au centre ville de Nantes, à quelques mètres du Passage Pommeraye ( photo )

Le 15 juin, c’était le début des activités du Web2day. Pour que vous puissiez avoir une meilleure idée du style de l’événement, j’ai vu celà comme un mélange du Web à Québec et du Startup Fest. C’était 3 jours intenses qui nous permettaient d’avoir un aperçu, en quelque sorte, des dernières tendances et des meilleures pratiques en matière d’innovation. Le lieu choisi pour l’événement m’a d’ailleurs permis de découvrir Nantes autrement.

 Le lieu du Web2day à Nantes - Les Machines de l'Ile

Le lieu du Web2day à Nantes – Les Machines de l’Ile

L’entrée du Web2day

L'ambiance au Web2day

L’ambiance au Web2day

Durant le Web2day, j’ai eu l’occasion de rencontrer Axelle Lemaire avec la délégation de Québec et j’ai pû échanger avec des participants, rencontrer et côtoyer des connaissances qui me suivaient depuis longtemps sur Twitter. Le monde étant petit, j’ai même eu des retrouvailles avec une des fondatrices du Cohome à Paris que j’ai connue lors de mon voyage solo en février dernier.  J’ai également assisté à des conférences données par des entrepreneurs de la délégation de Québec. Pour ce qui est des conférences locales des entrepreneurs français, je dois vous avouer que j’ai eu de la difficulté à saisir à 100% leur accent. J’ai remarqué, entre autres, un petit décalage entre ce qui se passait sur scène et la projection sur les grands écrans. Comme je lis sur les lèvres, ce n’était pas évident pour moi. J’ai tout de même apprécié la présentation de Boris Golden qui m’a permis de comprendre davantage le métier du VC. J’ai aussi aimé voir sur scène les entrepreneurs pitcher. C’était très différent de ce que j’ai déjà vu à Québec. Enfin, la présentation de Scott Eddy ( en anglais ), m’a également plu. Je ne suis pas bilingue, mais comme il y avait beaucoup de textes visuels à sa présentation, j’ai pu en retirer l’essentiel. L’homme en tant que tel était une belle découverte pour moi. De plus, lors de la dernière journée du Web2day, j’ai fait la visite de L’Ouvre-Boites 44, une Coopérative d’Activités et d’Emploi (CAE) très active sur son territoire.

Reseautage au Web2day

Reseautage sur le toit du Vertigo, au Web2day

Rencontre avec François Badénès, créateur de la Fabrique du changement

Rencontre avec François Badénès, créateur de la Fabrique du changement

La rencontre d'Axelle Lemaire avec les filles de la délégation de Québec

La rencontre d’Axelle Lemaire avec les filles de la délégation de Québec

Conférence de Boris Golden au Web2day

Rencontre avec Scott Eddy

Rencontre avec Scott Eddy

Pour la présentation de ma conférence, à ma grande surprise, on m’avait réservé la plus grande salle du Web2day . Ce fut un stress énorme pour moi, d’autant plus que l’heure de mon passage a été déplacée. À cause de ma nervosité, je n’avais pas beaucoup dormi la veille parce que je voulais que tout se passe bien. Une fois sur scène, tout s’est enchaîné et les mots sortaient de ma bouche comme c’était prévu. J’étais très contente d’avoir pris le temps de  bien me préparer.  J’étais vraiment à ma place.

Avec Pierre-Luc Lanchance, Directeur général de Québec Numérique sur la plus grande scène du Web2day

Avec Pierre-Luc Lanchance, Directeur général de Québec Numérique sur la plus grande scène du Web2day

Un selfie, après ma conférence au Web2day

Un selfie, après ma conférence au Web2day

Puis, à la toute fin, j’ai pris connaissance des nombreux commentaires sur Twitter et Facebook, tous très positifs. C’était un moment que je n’oublierai jamais. Non seulement j’ai pu faire mes preuves à l’international, mais j’ai pu faire une conférence devant des gens de mon industrie à Québec que j’admire beaucoup. Une occasion de la sorte ne c’était pas présentée auparavant et leurs rétroactions m’ont fait beaucoup de bien pour la suite des choses.

J’en ressors évidemment très inspirée, même si j’ai encore l’impression que c’était un rêve. Tout s’est passé très vite et j’aurais aimé pouvoir y aller plus à mon rythme. Mais malgré cela, j’espère sincèrement revivre une autre aventure semblable . J’ai beaucoup apprécié le fait de créer un nouveau lien avec des gens de mon industrie à Québec. Selon moi, cette aventure nous a rapprochés.

Délégation-Quebec-Web2day

Délégation de Quebec au Web2day 2016 – Photo : Sophie Villeneuve

 

La délégation de Quebec à Namur - Photo : Marika Laforest

La délégation de Quebec à Namur – Photo : Marika Laforest

Enfin, si une nouvelle mission commerciale en Europe se présente,  j’en profiterais pour poursuivre ce voyage ( en solo, dans mon cas ) en restant quelques jours de plus comme certains des participants à la mission ont eu la brillante idée de le faire.  Je prévois aussi acheter une carte SIM. En effet, j’ai compris que lorsqu’on voyage en groupe c’était plus sécuritaire. J’ai eu une belle expérience en ce sens. Il y a eu une personne percutée par le TVG en gare du Mans qui devait nous mener à l’aéroport Charles de Gaule pour notre départ vers Montréal. Nous avons dû changer de train. Le nouveau train avait un retard dû à l’achalandage . Je ne savais pas trop ce qui se passait, car je ne voyais pas les échanges dans le groupe Facebook et même si je voyais des personnes de la délégation de Québec de loin au tout début, je n’étais pas assise près d’eux.  Je me devais donc d’être très concentrée pour ne pas perdre personne de vue. Nous avons dû courir pour arriver à temps. J’ai trouvé ce moment difficile, mais tout s’est bien terminé pour tout le monde grâce aux nombreuses communications dans le groupe Facebook que j’ai pu voir seulement à mon arrivée à Montréal. Ce fut un vrai travail d’équipe !

A+

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Kim Auclair

Salut! Moi c'est Kim
Mon talent et mon travail est d’aider les entrepreneurs et travailleurs autonomes à se faire connaître dans les médias et multiplier les opportunités d’affaires. En savoir plus sur moi



Travailler avec Kim Auclair