Que ce soit dans ma vie personnelle ou professionnelle, je me suis toujours considérée à la fois solitaire et sociable. J’ajouterais même que je n’ai jamais été une fille de gang. Malgré ce fait, j’adore réseauter et rencontrer de nouvelles personnes. J’avoue toutefois, surtout sur le plan professionnel, avoir tendance à me détacher de certaines cliques qui se forment lors des événements que j’assiste. Cela se produit lorsque je sens qu’assister à ces activités devient une routine. Ce n’est pas parce que je n’aime pas ces personnes; au contraire ! Je garde toujours de très bons contacts avec certaines amitiés professionnelles qui se sont créées avec le temps. C’est plutôt un besoin de m’arrêter, de me faire une idée sur les informations emmagasinées afin de me situer et de voir ma propre vision des choses sur les divers sujets traités lors de ces rencontres et ce dans le but de les mettre en pratique le plus rapidement possible.

Note : cet article a été publié initialement sur LESAFFAIRES.COM 

En fait, depuis plusieurs années, mon entourage professionnel est en quelque sorte mon école. Je crois au fait que je peux apprendre de chaque personne qui en fait partie. Je dirais même que changer mon entourage professionnel est une forme d’apprentissage pour moi. J’ai même l’impression que ceux qui arrivent à le faire régulièrement apprennent à se démarquer autrement dans leur secteur d’activité. À titre d’exemple; je pense au défi d’un professionnel de se présenter à plusieurs personnes différentes qui n’ont pas de lien avec sa profession. Il doit constamment s’ajuster pour bien faire comprendre son offre de services et par le fait même le peaufiner d’avantage.

Cette réflexion m’est venue en écrivant l’article l’art de se réaliser et de trouver son propre chemin en affaires. Je crois que le fait de toujours rester dans le même cercle de connaissances nous amène à s’influencer entre nous et sans nécessairement le vouloir, nous empêche de se démarquer et d’apprendre autrement et de développer notre propre vision sur des sujets précis.

Qu’en pensez-vous ?