Entrepreneure passionnée, pas experte !

Entrepreneure passionnées, pas experte!

J’aime les articles qui me font réfléchir et qui me permettent d’avoir une meilleure compréhension de mes forces et de mes faiblesses. C’est le cas de deux articles que j’ai lus récemment. Il s’agit de  You’re an expert, but are you an entrepreneur ? de Deborah Shane ainsi que We’re No expert de Chris Brogan.

Ce que je retiens dans l’article de Deborah Shane, plus particulièrement dans les commentaires dont je partage entièrement l’avis , c’est d’abord que les experts d’un secteur d’activité n’ont pas nécessairement développé une culture entrepreneuriale et que beaucoup d’entrepreneurs ne sont pas nécessairement experts d’un domaine d’activité.

L’article de Chris Brogan, quant à lui, vient compléter ce que je pense du mot « Expert » dont je n’ai jamais été à l’aise.

Il est vrai qu’il est agréable de recevoir des commentaires positifs pour son travail et d’être reconnu pour ce que l’on fait. « Expert » reste toutefois un mot qui ne sonne pas très bien dans mes oreilles. Je me considère plutôt comme une entrepreneure passionnée. Passionnée de l’entrepreneuriat en tant que tel et du Web, plus particulièrement des nouvelles technologies.

Comme plusieurs entrepreneurs, j’ai démarré mon premier projet d’affaires très jeune. J’ai aussi accepté de prendre des contrats qui impliquaient des compétences que je ne maîtrisais pas nécessairement à l’époque. Depuis 2003, j’ai eu l’occasion de toucher avant, pendant et après mes études en graphisme ( diplômée en 2007 ) à l’infographie, au graphisme, à la programmation de base, au montage de vidéo, à la rédaction web, au référencement Web, à l’animation et à la gestion de communauté web, au marketing en ligne, au développement d’affaires, à la gestion de projet, à la gestion d’équipe, à l’administration, à la comptabilité de base, etc., et ce grâce à la création de ma première petite entreprise et à MacQuébec.

Au travers de ces expériences, j’ai appris à reconnaître mes forces et mes faiblesses et aujourd’hui je me concentre sur mes forces. Je reconnais que dans tous les domaines mentionnés plus haut il y a des gens qui sont meilleurs que moi et par leur expérience et leur personnalité apportent un résultat différent.  Pendant plusieurs années, j’ai eu des doutes, des peurs, j’ai travaillé fort pour m’améliorer et mon âme d’entrepreneure me disait toujours de continuer et aujourd’hui avec les résultats obtenus, je suis très contente de constater que j’avais raison de persévérer dans ce qui me passionnait. Ce qui m’anime chaque jour, c’est ma passion pour l’entrepreneuriat et le web. Chez niviti, je suis majoritairement en contact avec des décideurs impliqués dans la promotion de l’entrepreneuriat et des entrepreneurs. J’aime plus particulièrement mettre en place et animer les communautés Web de nos clients, les accompagner ainsi que de faire du développement d’affaires. Que ce soit sur le Web ou physiquement, animer, c’est en quelque sorte pour moi avoir l’occasion de faire vivre l’entreprise autrement en apportant de nouvelles idées. J’aime les décideurs d’entreprise ouverts d’esprit qui veulent apporter des changements dans leur organisation. C’est stimulant pour moi. J’ajouterais que mes atouts techniques me permettent de proposer des actions concrètes à court et moyen termes tout en restant visionnaire.

J’en parlais justement par courriel récemment avec Jean Lepage, directeur au service aux entreprises du CLD de Gatineau et auteur du livre Entreprendre et réussir. Il m’a partagé deux phrases qu’il avait écrites dans un article et qui résument une partie de ce que je vous partage dans ce billet.

Si tous les chemins mènent à Rome, il faut parfois emprunter des chemins non usuels afin d’atteindre la destination. Des passions, des savoir-faire et des expériences variées amènent à créer des opportunités à la fois uniques et différentes.

Bref, chaque jour, ma passion m’amène à continuer d’apprendre et d’acquérir de nouvelles connaissances et expériences. Chaque jour, je travaille avec acharnement avec tout ce que je possède de meilleur à offrir toujours dans le but de remettre à mon client le résultat attendu.

Je ne suis pas une experte, je suis une entrepreneure passionnée .

10 Commentaires

  1. Laure

    Sujet de réflexion bien trouvé Kim et qui me parle beaucoup!  N’as tu pas l’impression que passion mène lentement mais sûrement à expertise?  Gladwell a écrit dans son livre Outliers qu’il fallait 10000 heures à quelqu’un pour devenir un expert dans son domaine.  Mais il faut vouloir plus fort, travailler plus fort, s’engager plus fort dans sa passion pour passer ces 10000 heures là à travailler sa passion.

    Réponse
  2. Anne-Claude Boutin

    Merci pour ce bel article Kim. Très inspirant cette humilité, ce réalisme, cette passion… A chacun de poursuivre la réflexion en son fort intérieur.

    Réponse
  3. Cindy Rivard

    Excellente réflexion dans laquelle plusieurs entrepreneurs se reconnaîtront!

    Réponse
  4. Stéphane Bergeron

    Un autre excellent article Kim! Et très pertinent! Je suis de ceux qui s’y reconnaissent comme c’est ma passion qui me pousse à avancer et à approffondir mes connaissances dans mon métier. J’ai accepté plusieurs projects ces dernières années qui m’ont poussé au-delà de mes limites et c’est à travers ceux-ci que j’ai appris appris et ajouté des expériences à mon baggage existant. Si j’avais attendu à chaque fois d’avoir l’expertise spécifique requise avant de plonger, j’aurais tourné en rond. C’est la passion qui m’a poussé à faire le premier pas dans une nouvelle direction alors que je n’avais pas une idée parfaitement claire du chemin à parcourir.

    Merci de partager ta passion avec nous et de continuer de nous inspirer!

    Réponse
  5. Kim Auclair

    Merci pour vos commentaires. C’est très apprécié.

    Réponse
  6. Jean St-Onge

    Texte fort lucide.Il est vrai,que quelquefois l’ EXPERTISE impose, mais que la PASSION, elle, inspire. Merci !

    Réponse
  7. Pierre Longpré

    Bravo Kim. Maîtriser tous les éléments de son entreprise ou de son organisation est un réel défi et peu d’entrepreneurs réussissent à le faire. Toi tu as réussi. Être expert signifie posséder une expertise, en d’autres mots une expérience pertinente. Personne, selon moi, ne devrait douter de ton expertise. L’expert a pour mission de dissiper le doute. Bonne continuation.

    Réponse
  8. Josias Gob

    Expert vs passionné, ça me replonge dans le passé masculin où la barbe était signe de connaissance et de sagesse, signe d’être en position, voire en pole position. Kim, je pense que vous êtes assez expérimentée aujourd’hui pour adopter confortablement cette notion passionnelle tout endossant l’expertise acquise jusqu’à maintenant, mais nos débuts d’entrepreneurs ne nous permettent pas toujours cette lattitude. J’aime votre sujet, il s’enligne parfaitement avec mes discussions récurrentes avec mes clients, majoritairement des directrices marketing ou présidentes d’entreprises qui ont connu des marées sur routes sinueuses. Mais quand vibre malgré tout ce feu qui les anime, c’est un plaisir incommensurable de réaliser leurs portraits… Pour faire écho à Jean Lepage, aller à Rome n’a jamais été une course, raison de plus pour apprécier notre propre balade guidée par la passion. Merci pour votre article, Josias

    Réponse
    • Kim Auclair

      Merci Josias pour votre commentaire. C’est très apprécié.

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Kim Auclair

Salut! Moi c'est Kim
Mon talent et mon travail est d’aider les entrepreneurs et travailleurs autonomes à se faire connaître dans les médias et multiplier les opportunités d’affaires. En savoir plus sur moi



Travailler avec Kim Auclair